LES 10 ERREURS A EVITER POUR UNE COHABITATION 24h/24 REUSSIE AVEC SES ENFANTS - ETRE & DEVENIR MAMAN 1718367494962041

LES 10 ERREURS A EVITER POUR UNE COHABITATION 24h/24 REUSSIE AVEC SES ENFANTS

par Emma

J’ai 3 filles à qui je fais l’instruction en famille (c’est notre 3ème année) et le passage de ma vie de maman active avec enfant à l’école ou chez la nounou a des journées 24h/24 avec mes enfants ont demandé un certain temps d’adaptation.

Je souhaite donc te transmettre à travers ce post, l’indispensable à mettre en place pour que tout le monde trouve son compte dans cette situation exceptionnelle.

Erreur numéro 1 : la plus fréquente !!!!!!

Penser à ses enfants et oublier de penser à soi, eh oui, facile à dire moins facile à faire mais indispensable si tu veux garder la tête sortie de l’eau pendant les jours et semaines qui se profilent.

Tu as certainement comme de nombreux parents, fais quelques réserves de bouquins, cahiers d’activités hier. Mais as-tu pensé à toi ? A, comment tu vas vivre cette période qui bouleverse ton rythme ?

Si tu es à fond pour tes enfants, c’est génial, super pour eux mais désolé de te décevoir, tu ne vas pas tenir la route longtemps, tu vas finir par t’épuiser, pleurer, crier et devenir le pire cauchemar de tes enfants (un peu dommage d’en arriver là !).

La situation n’est peut-être pas l’idéal pour toi mais elle ne l’est sans doute pas pour eux, non plus donc tu peux décider de suite que ça va mal se passer parce qu’ils sont trop … ou pas assez… ou prendre tes responsabilités et mettre toutes les chances de ton côté pour que cela se passe au mieux pour tout le monde…



Erreur Numéro 1 : S’OUBLIER

C’est toi le chef d’orchestre et si tu vas mal, tout le monde va mal.Je te recommande donc d’ores et déjà d’identifier sur le planning de la journée, les plages horaires qui te sont réservées !

Bien entendu, sois réaliste si tu as des petits bouts, te caler 2h de 10h à 12h semble très compliqué !Il est donc indispensable d’identifier les moments les plus propices.

Déterminer le moment où tu peux prendre ta douche tranquille et prendre soin de toi c’est clairement mettre les chances de son côté.Quand c’est l’heure de ton créneau à toi que ce soit pour t’accorder un temps de travail, de lecture ou autre, rien qu’à toi, je t’encourage vivement à te discipliner et à éteindre toute sorte de distraction, réseaux, sociaux, portable en mode silencieux, ce moment n’est bien entendu pas dédié à faire du rangement (tu verras c’est une forte tentation !)…



Erreur Numéro 2 : Les enfants vont s’ennuyer

Les enfants s’adaptent beaucoup plus facilement aux changements que nous les adultes qui anticipons toujours à l’avance quantité de trucs improbables qui pourraient se passer.

Pas la peine de se donner du stress par avance et de se créer des problèmes..Tes enfants ne sont absolument pas stressés par la situation donc prend exemple sur eux et évite de leur refiler ton stress qui risque de les rendre beaucoup plus agité (cela est bien entendu valable pour un enfant) et si tu n’arrives pas à déstresser, parle à ton enfant été explique lui avec des mots simples comment tu te sens, pas les gens en général mais toi, tes émotions, tes ressentis.

Pour des enfants en bas-âge n’hésite pas à faire un roulement dans les jeux à leur disposition tous les 2/3j, pas besoin de leur présenter 15 jeux à la fois, mais 3 ou 4 jeux grand max. Pour des plus grands, pareil tu tournes dans les jeux de société mis à disposition..Pas la peine de les laisser des heures devant l’écran source d’énormément d’excitation pour la période qui suivra..

Un enfant doit avoir des temps pour se poser et ne rien faire c’est indispensable et ne pas se voir proposer un menu d’activités au quotidien, sinon il va te solliciter non-stop toute la journée…



Erreur numéro 3 : Le mode freestyle

Les enfants et même les ados ont besoin de repères, il est donc bien de structurer un minimum la journée en concertation avec tes enfants qui seront ravis de participer à l’élaboration du planning et de se sentir impliqués dans les décisions de la famille. Il est donc bien d’installer une routine, avec des petits on restera un peu flexible sur les horaires pour pas se prendre la tête.

Au jour le jour, tu pourras ajuster et voir ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.



Erreur numéro 4 : Etre en colère dès le réveil

Il y a de fortes chances qu’en démarrant la journée sur les chapeaux de roue, sans avoir pris ta douche et avoir à peine eu le temps d’avaler une tartine, tu sois de mauvaise humeur dès le matin, mauvaise humeur qui va se transformer en frustrations et colère que tu vas déverser sur tes enfants qui ne sont absolument pas responsables des évènements dans le monde ou de tes émotions.

Tes émotions t’appartiennent, rappelons-le. Il est toujours possible de renverser la vapeur et de redevenir de meilleure humeur, de nombreux exercices de respiration et de ressources pratiques et à l’usage de tous sont accessibles sur internet.



Erreur numéro 5 : Les repas

Un enfant à partir de 18 mois peut sans aucun problème t’aider dans la réalisation du repas, couper des légumes avec un couteau adapté, laver les légumes, éplucher les légumes avec les plus grands, faire un gâteau, rien de plus ludique pour mettre en pratique les maths et apprendre de nouveaux mots pour les plus jeunes. Bien entendu, c’est clairement pas le moment pour préparer des repas de dingue, du vite fait bien fait fera l’affaire. Tes journées sont déjà bien remplies, ne te rajoute pas des tâches supplémentaires.



Erreur numéro 6 : le ménage

Alors oui, une maison avec des enfants cela vit et quand tu les as tous les jours, clairement si tu as passé l’aspirateur le matin, le soir tu peux largement recommencer. Pas de prise de tête, chacun fait de son mieux. Tes enfants peuvent sans soucis te donner un coup de main et rappeler la règle du : « je sors un jeu, je le range avant d’en prendre un suivant » est bien pratique même si oui tu auras besoin de le répéter plusieurs fois par jour.



Erreur numéro 7 : Viser trop haut

Tu fais ce que tu peux, donc mets pas la barre trop haute, prend du temps de qualité avec tes enfants qui en ont besoin, tout comme toi. On ne s’improvise pas instit’ de ces enfants en quelques jours. Tu fais ce que tu peux et sois douce avec toi-même.



Erreur numéro 8 : Ne pas écouter les besoins de tes enfants

Nos enfants ont des besoins, tout comme nous, prendre la fâcheuse habitude de dire « attends, attends », va sérieusement te desservir, car le jeune enfant n’a strictement aucune idée de ce que signifie 2 secondes, 2 minutes… Il n’a pas acquis les repères temporels, donc en gros, tu te tires toi-même une balle dans le pied. Il vaut mieux répondre de suite, prendre quelques minutes pour l’écouter et comprendre ce dont il a besoin que le laisser sans réponse. N’hésite pas à utiliser un time-timer ou à défaut un minuteur si tu ne peux interrompre ton activité pour lui prêter toute ton attention. L’entendre te ressasser toutes les minutes la même question te rendra dingue sinon.



Erreur numéro 9 : Ne pas remplir le réservoir affectif de toute la famille

Débuter la journée par un temps consacré à chaque enfant (idéalement de manière individuelle) peut changer ta journée, 10 min de jeux, de rire sur le lit, de bataille de polochons mettra tout le monde de bonne humeur. Un moment de qualité cela signifie que ton portable est en mode silencieux et que tu consacres pleinement ton temps et ton attention à ton enfant. Cela remplit activement le réservoir affectif de l’enfant et le tien par la même occasion.



Erreur numéro 10 : Souligner les erreurs

Rien de tel pour bien plomber l’ambiance que de souligner tout ce que l’autre fait mal (ta moitié, ton enfant). Tu vois ce que tu ressens quand on te dit que tu as fait mal, que c’est de ta faute, rien de très plaisant. Ce n’est donc pas la peine d’y passer 10 min si ton enfant renverse son verre d’eau (car cela va arriver, c’est presque tous les jours chez moi). Tu leur montres comment réparer l’incident et c’est réglé on ne va pas en faire un fromage, on garde l’intention positive et la bonne humeur. Il est donc préférable de mettre en lumière les attitudes et comportements agréables, positifs, c’est bon pour l’estime et la confiance en soi et cela encourage l’enfant à coopérer.

Plus que tout je t’encourage à donner une intention positive à ta journée, à te rappeler que tu fais du mieux que tu peux, prépare à l’avance des temps à toi en anticipant la façon dont tu vas en profiter pour ne pas passer 10 minutes à te demander ce que tu vas faire de ce temps que tu t’offres pour toi. Cette situation est inhabituelle mais tu peux transformer le stress et la peur en de merveilleux moment avec tes enfants, ton conjoint, ta famille. Dans chaque situation, il y a toujours des avantages et des inconvénients.

Je me ferai un plaisir à répondre à toutes tes questions en commentaires.

Tu aimeras certainement aussi :

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. En cliquant sur OK vous acceptez les CGU / politique de confidentialité nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci. J'accepte En savoir plus

UA-146602245-1