5 bonnes habitudes à prendre, pour une meilleure relation avec son enfant - ETRE & DEVENIR MAMAN 1718367494962041

5 bonnes habitudes à prendre, pour une meilleure relation avec son enfant

par Emma



Avant de devenir maman, on a une tonne de principes, d’idées erronées de la parentalité et puis on passe à la partie pratique le jour où, officiellement, on devient maman et les choses ne sont pas forcément celles que l’on avait imaginé. En termes d’éducation, on a tendance à imiter, ce que l’on a vu autour de nous, sans chercher à comprendre, parce que c’est comme cela que les gens font et que nos parents ont fait, du coup, on reproduit souvent plus ou moins la même chose.

Et puis, la relation avec ton enfant se développe au fur et à mesure que bébé grandit et tu commences à te poser des questions sur tes réactions et celles de ton enfant et ce qui, réellement, va être efficace et bon pour lui, c’est souvent là que tu commences à te poser un tas de questions. Voici 5 habitudes à adopter pour développer une meilleure relation avec tes enfants.



J’apprends à écouter :





Facile, tu dis ? Non, pas si facile que ça en fait ! Écouter sans interrompre, écouter sans juger, sans interpréter, juste se contenter d’écouter, cela n’est pas facile.

Prenons un exemple : 

Il est 17h, ton enfant pleure, il vient de trébucher dans le parc et il s’est écorché le genou. Même si cela ne nécessite pas un déplacement à l’hôpital ou un pansement, prends le temps de l’écouter. Le fait d’être tombé, il le vit comme un échec, il a eu une déception. Il a donc besoin de te le dire à toi, qui représente tout pour lui. Il a besoin d’extérioriser ce qu’il ressent, cela peut aussi être l’accumulation de plusieurs déceptions dans sa journée, qui vont faire, qu’il va pleurer pendant de longues minutes. Cela ne fait pas de lui « une petite nature » comme on l’entend souvent dire. En tant qu’adulte, sois présent pour lui, écoute ce qu’il a à te dire, très souvent une écoute empathique, sans jugement, fera entièrement la différence et sans même que tu aies eu à dire le moindre mot, ton enfant ira mieux et pourra repartir jouer. Tu l’écoutes par ta présence.



Ne pas toujours remettre sa parole en question



Eh oui, enfant, j’ai cru moi aussi que la parole de l’adulte, c’était la parole absolue et qu’il sait toujours mieux ce qui est bon pour un enfant. J’ai finalement découvert que je m’étais trompée, l’adulte ne sait pas tout et est souvent ignorant sur bien des sujets.

L’enfant est libre de s’exprimer et te raconter ce qu’il souhaite. En tant qu’adulte, as-tu toujours eu un comportement irréprochable ? Sans jamais, changer un peu la situation, pour obtenir gain de cause ? Sans jamais lui raconter des histoires sur quoi que ce soit ? Le père-noël ? La petite souris ? 

Les propos de ton enfant ont autant d’importance que les tiens. Parfois, il te racontera des choses que tu auras du mal à comprendre, voire à croire, mais l’enfant qui va déformer la vérité (tout-petit) ne le fait pas en pleine conscience, il relate ce qu’il a vu, ce qu’il a compris avec son regard à lui. Qui n’a jamais, mal interprété une situation ? Cru que quelqu’un ne l’appréciait pas, qu’il se moquait de lui, alors qu’il racontait juste une blague, à la personne à qui il s’adressait? Ne pas remettre sa parole en question, ne signifie pas valider tout ce qu’il nous dit, mais juste accepter que ce soit son interprétation à lui, sa vision des choses.

Selon son âge, on peut l’interroger, lui demander ce qui lui fait penser qu’une chose est vraie ou ne l’est pas et creuser pour comprendre les raisons pour lesquelles, il te parle de quelque chose qui te semble peu probable. Très souvent, tu seras surprise de constater qu’il a une explication, tout à fait plausible et que chaque élément mis bout à bout, tu t’apercevras que ce qu’il raconte n’est pas dénué de sens.



Être positif



Je t’en parle dans mon article : j’arrête de dire Non ! Il est indispensable de changer notre façon de communiquer avec notre enfant, mais aussi avec tous les gens qui nous entourent. Agir, communiquer positivement permet de maintenir le dialogue ouvert. Utiliser des affirmations plutôt que des négations changent complètement la relation à l’autre.

Exemple :

Au lieu de dire: “Ne touche pas ce vase, tu vas le casser ! ” Je dirai, plutôt « Oh le beau vase, il est fragile, on va le laisser et aller jouer plus loin”.



Ne pas tout prendre pour soi





« Oh qu’il est susceptible, il pleure pour un rien ! ». Tu la connais, toi aussi, cette petite phrase bien désagréable à entendre ? Mais, est-ce qu’on ne serait pas un peu susceptible, nous aussi, les adultes ? On a souvent tendance à croire que tous les pleurs, toutes les crises de nos enfants sont dirigés contre nous, dans le seul but de nous faire péter les plombs.

En fait, non, on n’est pas le centre du monde et l’enfant qui crie sans interruption car sa petite sœur lui a détruit sa construction, ne fait pas cela dans le but de te casser les oreilles ou te gâcher ton moment à toi, il exprime juste sa frustration et l’émotion qu’il vit. Alors certes, ce n’est pas le meilleur moment de ta journée, mais sa colère n’est pas dirigée contre toi, il l’extériorise juste tout simplement et il est trop petit pour apprendre à gérer cette tempête émotionnelle qui fait irruption.

Le jour où l’on arrête de tout prendre pour nous, on accepte beaucoup mieux les aléas de la vie. C’est comme ton conjoint qui rentre et qui n’arrête pas de râler pour un oui, pour un non, au lieu de te dire: « Il pourrait quand même se détendre un peu, on ne s’est pas vu de la journée » rappelle-toi juste que sa frustration, l’émotion qu’il vit, lui appartient à lui et c’est pas contre toi qu’il en a, mais sûrement contre cette réunion qui a débordé, sur ce collaborateur qui n’a pas tenu ses engagements, sur cette pluie diluvienne qui a ruiné son costume… Toi, tu es le dernier maillon de la chaîne et c’est ton interprétation de la situation qui fera toute la différence dans ta relation à l’autre.

Se détacher des émotions des autres, permet de ne plus se sentir attaquer à tout bout de champ, mais simplement à accepter que l’autre puisse actuellement passer un mauvais moment, tout comme cela t’arrive à toi aussi. Tu sais le fameux : « je suis de mauvaise humeur, tout va de travers aujourd’hui, j’en ai marre ».

Besoin de comprendre un peu mieux tes émotions ? Mon guide sur les émotions est en téléchargement gratuit juste ici: recevoir le guide.



Prendre soin de soi





Je ne le redirai jamais assez, prendre soin de soi, c’est la base de tout ! Comment donner tout l’amour du monde, à ton enfant, si tu ne t’en donnes pas à toi-même ? 

Prendre soin de soi, c’est comme cultiver de la bonne terre, prends-en soin et elle t’offrira de belles fleurs ou de beaux légumes, néglige-la et ta récolte n’en sera que moins bonne.

Prends l’habitude de t’offrir un temps quotidien pour toi et rien que pour toi, le matin au réveil, dans la journée, en soirée. Ce temps doit être ressourçant, apaisant et nourrir pleinement tes besoins à toi.

Négliger ce moment, l’abandonner au profit de quelque chose d’autre, qui ne t’anime pas, qui ne t’apporte aucune satisfaction ne fera que cultiver une profonde rancœur et nourrir un sentiment de frustration qui se propagera petit à petit dans ton quotidien, jusqu’à s’y installer définitivement. Ne t’oublie pas ! Comme tes enfants, tu mérites d’être heureuse et épanouie, tu n’as qu’une vie et ce n’est pas parce que tu es maman (bien au contraire) que tu dois mettre ta vie de femme entre parenthèses, qui sait où tu seras dans un an ? 5 ans ? 10 ans ? Ne perds jamais des yeux ce qui compte pour toi dans ta vie.


J’espère que cet article t’aidera à améliorer tes relations avec tes enfants, mais pas que, car applicables avec tous et que tu trouveras plus de sérénité et de paix dans tes échanges avec les autres. 

Tu as envie de partager ton ressenti sur cet article ? N’hésite pas à le faire en commentaires, c’est ton espace dédié.

Tu aimeras certainement aussi :

6 Commentaires

Delphine 23 juin 2020 - 9 h 40 min

La positive attitude ! Çela fait du bien de le lire
Merci encore

Répondre
Emma 23 juin 2020 - 9 h 45 min

Yes !!! merci pour ton commentaire Delphine

Répondre
Julie 21 janvier 2020 - 10 h 58 min

Tellement vrai !

Répondre
Emma 24 janvier 2020 - 22 h 21 min

😉 merci Julie

Répondre
Sophie 4 janvier 2020 - 10 h 48 min

Super article qui me rappelle les essentiels 😊

Répondre
Emma 4 janvier 2020 - 11 h 32 min

Merci Sophie

Répondre

Commentaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. En cliquant sur OK vous acceptez les CGU / politique de confidentialité nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci. J'accepte En savoir plus

UA-146602245-1